Je ne veux pas me priver, je veux mutualiser !

Bonhommes reliés par destraits illustrant la mutualisation

Ayant déménagé une trentaine de fois en un peu plus de trente ans, il me paraissait inconcevable de trouver un endroit dans lequel fonder mon foyer, devenir propriétaire et me sentir chez moi. Mais c’est dans la maison des grands parents de mon mari que le miracle a eu lieu. Beaucoup de rafraichisse­ments & de travaux à venir mais c’est à C* que je me sens enfin à ma place. Après avoir énormément bougé, j’ai envie de partager un peu de cette chance, de ce bonheur et de ce bien être qui me portent chaque jour. Mère au foyer pour mes deux enfants, étudiante à distance en dernière année de licence, je manque un peu de temps mais il me tient à cœur de m’engager sur la commune (et de le faire de plus en plus quand les enfants gagneront en autonomie)

Je me suis permise ainsi de partager quelques idées au maire de ma commune. Je vous les partage aussi !

Mutualiser les outils de bricolage

En pleine rénovation de notre maison, nous avons besoin d’outils ou de matériel parfois très cher sur de très courtes périodes….ou pas. J’aurais par exemple besoin de vider la maison mais avec un enfant d’un an, je ne peux le faire que ponctuellement. Louer une camionnette va nous revenir très cher alors que peut être quelqu’un dans notre village a un véhicule à nous dépanner quelques heures selon ses besoins. Personne à ma connaissance mais me vient alors une idée un peu folle…. Pourrait-on envisa­ger un système de prêt à l’échelle de la commune ?

Je dois vider le cabanon du jardin dans lequel il y a toute la vie de F. Je trouve parfois le même objet en six exemplaires. Je suis incapable de jeter et je ne veux pas en tirer profit. Pourquoi ne pas mettre cela à disposition des autres ? Pourrait-on envisager un lien de stockage dans la commune où chacun pourrait em­prunter / mettre à disposition du matériel ?

Il y a de nombreuses idées annexes à tout ça. On peut aussi envisager une petite adhé­sion annuelle pour les gens extérieurs à la commune pour faire une petite rentrée d’argent pour le village, organiser des ateliers de bricolage / jardinage et favoriser la création de lien inter-générationnel entre les habitants. J’ima­gine même que cela peut être un argument pour les nouveaux arrivants…

Mutualiser les livres

Un autre partage qui me tient à cœur serait de mettre en place une boite à livres. Je suis attristée de voir mes livres coup de cœur stagnés dans mes étagères : ils méritent d’être lus par tous et toutes. L’idée serait en effet de partager des ouvrages de qualités que de donner des livres tout cornés qui trainent au grenier.

Le village étant étendu, on pourrait cibler l’école et ainsi inciter aussi les enfants (et les grands) à partager en laissant une petite critique.On pourrait aller plus loin en proposant une fois par mois un club de lecture si les gens sont intéressés autour d’un bon goûter. Les enfants pourraient jouer ensemble au milieu des livres et les adultes échangeraient aussi en convivialité.

Quoi d’autre ?

Ce ne sont que quelques idées qui me trottent dans la tête depuis quelques temps mais elles me semblent faisables…

N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous en avez d’autres !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.