Parler à bébé…

Decasper et Fifer, deux chercheurs en psychologie ont démontrés que les bébés préfèrent la voix maternelle dès la naissance. Evidemment vous le saviez déjà ! Mais saviez vous que le fœtus peut percevoir, discriminer les sons du langage mais surtout les mémoriser ?

L’expérience in utero

Chaque jour pendant 4 semaines, de futures mamans ont lu une comptine à haute voix. Le mois suivant, elles cessèrent de le faire. Passé ce mois, on fait entendre au fœtus, via un haut parleur placé juste au dessus de l’abdomen de la mère, l’enregistrement d’une voix inconnue. La personne lit deux comptines, celle qui avait été lue par la mère et une autre qui ne l’a jamais été.

La plupart des fœtus manifestent des signes de familiarisation (ralentissement de leur rythme cardiaque) pour la comptine qu’ils avaient déjà entendue. Ils n’expriment aucune réaction en entendant l’autre comptine. Le fœtus paraît donc sensible aux sons du langage, aux intonations, pauses et rythmes.

Surtout, il peut les mémoriser. Il en garde même la trace après la naissance ! Des bébés de 2-3 jours préfèrent l’histoire qu’ils ont entendue pendant les 6 dernières semaines de la grossesse à une histoire qu’ils n’ont jamais entendue.

Et chanter ?

Pour moi, cela se traduit par une inscription en cours de chant prénatal à Lille au centre Entre ciel et terre. Florence Detrez, musicienne et animatrice certifiée nous accueille et nous accompagne dans ce moment de détente et établit une connexion avec le fœtus, etc.

Je vous ferais un compte-rendu de la séance, avec son accord dans le prochain article. A très vite

Laisser un commentaire